Les combustibles bois-énergie

Le bois bûche

En termes de consommation d’énergie, le bois bûche est la plus ancienne et la plus développée des ressources énergétiques renouvelables. Elle représente actuellement 60% du bois-énergie consommé en Auvergne-Rhône-Alpes.

La bûche est le produit traditionnel des particuliers, qui s’approvisionnent directement sur leurs parcelles, par la pratique de l’affouage, ou qui l’achètent à des professionnels. Elle est utilisée pour des usages de chauffage principal ou d’appoint. Les poêles bouilleurs permettent de produire de l’eau chaude, pour distribution de chauffage ou pour un usage sanitaire. Les poêles de masse permettent de jouer sur l’inertie du poêle pour diffuser la chaleur dans le temps.

La perspective de développement de ce produit est stable, mais avec un nombre d’équipements en croissance, en remplacement de foyers ouverts et de poêles peu performants et émetteurs de particules fines. Dans les prochaines années, on prévoit une consommation de bûches équivalente au niveau actuel, mais avec un nombre d’utilisateurs plus important.

La plaquette

La plaquette est utilisée dans des chaudières à alimentation automatique, qui sont déployées pour des bâtiments collectifs. Elle nécessite des silos en maçonnerie pour stocker le combustible.

La plaquette forestière

  • La plaquette forestière provient du broyage de branches, de tiges, de parties de troncs d’arbres forestiers, qui sont non valorisables dans le domaine de la construction ou pour la pâte à papier.
  • Elle a vocation à être utilisée dans les chaufferies pour alimenter en chaleur un immeuble, une piscine, un hôpital, une industrie ou un réseau de chauffage urbain, qui va desservir un ensemble de bâtiments différents.
  • Dans certains cas industriels, de l’électricité est aussi produite par cogénération.

La plaquette de scierie

La plaquette de scierie est issue du broyage des parties non valorisées de la grume en sciage (chutes de bois, dosses et délignures). Elle  peut être valorisée en bois-énergie. Elle a pour vocation à être utilisée dans les chaufferies, pour un immeuble, une piscine, un hôpital, une industrie ou un réseau de chauffage urbain qui va desservir un ensemble de bâtiments différents.

La plaquette « sortie du statut de déchet »

Cette plaquette est issue de la récupération par les acteurs de déchets de bois propres, qui seront triés, déferraillés et broyés pour obtenir une plaquette. Ce bois est souvent sec et est mélangé à d'autres plaquettes d'origine différente pour constituer un mixte acceptable pour les grosses chaufferies du réseau de chauffage urbain.

Le granulé de bois

 

Le granulé s’est développé dans les années 2000 en France. Il est produit dans des unités de granulation, par la compression de la sciure en provenance des scieries. Le granulé est normé, très dense et homogène, il concentre beaucoup d’énergie. Il est utilisé principalement chez les particuliers (poêle, insert…) ou dans le tertiaire et les collectivités. Il se livre en sac ou en vrac.

La plupart des acteurs du granulé se retrouvent aujourd'hui dans l'association nationale PROPELLET, rhônalpine à ses débuts. La qualité fait partie des objectifs de l'association depuis longtemps.

Les préconisations sont les suivantes :

  • Opter pour un combustible fabriqué à base de sciure et labellisé.
  • Veiller à la qualité des appareils de chauffage et à leur installation : poêles, chaudières.
  • Pour la construction des silos de stockage, des prescriptions techniques existent.

 

[Mise à jour : mars 2020]