Le projet PEGASUS (autoconsommation collective)

Le projet vise à définir les conditions économiques, techniques et administratives permettant d’envisager le développement de "microgrids" (connectés au réseau) en milieu rural ou insulaire (correspond en France au modèle d'autoconsommation collective auquel on peut appliquer du stockage et du pilotage de sources et de charges). Il s’agit ainsi de répondre à plusieurs enjeux : augmentation des énergies renouvelables, utilisation rationnelle de l’électricité, nouveaux modèles économiques sur l'achat / vente d'électricité, nouveaux services rendus au réseau, etc. A partir du suivi de 7 sites pilotes, le projet mettra en place un ensemble d’outils devant servir de support au développement  de l'autoconsommation collective.

Le projet dure 30 mois (février 2017 à juillet 2019).

Ce projet est financé à 85% par des fonds européens (programme MED).

Le syndicat d'énergie Territoire Energie Drôme est partenaire du projet qu'il soutient directement.

Consortium du projet



PEGASUS est issu du programme européen Interreg Med. Il implique 10 partenaires issus de 8 pays. La commune de Potenza (Basilicate, Italie) est leader du projet.

Le projet pilote de Saint-Julien-en-Quint



Le site pilote étudié dans le cadre du projet PEGASUS est le bourg de Saint-Julien-en-Quint (Drôme, PNR du Vercors). La majeure partie des bâtiments raccordés au poste HTA/BT du bourg, soit une quarantaine de clients, a ainsi été instrumentée afin de collecter pendant 1 an les courbes de charge au point 10 min.

Cette instrumentation a été réalisée par l'entreprise OMEGAWATT. En fonction des configurations locales, ce sont soit les compteurs soit les tableaux électriques qui ont été équipés.

Les données collectées sont utilisées pour modéliser le réseau et réaliser l'étude technico-économique d'un schéma d'autoconsommation collective sur le centre du village. Cette étude est réalisée par le cabinet NOVENER.

Localement, le projet est porté par l'association communale ACOPREV qui souhaite s'appuyer sur cette étude pour réaliser derrière un projet en autoconsommation collective, mais aussi aller plus loin sur le stockage et la mobilité hydrogène (consulter le site d'ACOPREV).

Documentation en téléchargement



Lettres d'information