Les technologies

La production de chaleur

Les installations de production de chaleur produisent l’énergie thermique nécessaire pour alimenter le réseau. Elles garantissent la température de l’eau ou la pression de la vapeur dans les canalisations jusqu’aux consommateurs.

La production est centralisée. Des chaudières sont spécifiquement dédiées à l'alimentation du réseau de chaleur. Plusieurs sources de production de chaleur sont couplées aux réseaux de chaleur, ce qui assure sa mixité.

Cette chaleur peut être générée à partir de plusieurs types de production de chaleur :

Les énergies renouvelables et de récupération :

 Les énergies conventionnelles (gaz, fioul, charbon, électricité, …).

Ces énergies sont encore fréquemment utilisées en appoint. Conformément à la réglementation, le fioul utilisé est à très basse, voire très très basse teneur en soufre (fioul TBTS ou TTBTS). Dans les installations de grande puissance qui alimentent les réseaux de chaleur, diverses techniques d’amélioration de la combustion et de traitement des fumées permettent de rendre la combustion du fioul lourd et du charbon moins polluante. Ces énergies participent à la mixité énergétique. Elles présentent deux inconvénients :

  • Leur prix est sujet à de très fortes fluctuations (indexation du fioul et du gaz sur les cours du pétrole) ;
  • Elles génèrent des rejets significatifs de gaz à effet de serre (GES). De par leur puissance, bon nombre de sites de production de réseaux de chaleur sont soumis au système d’échange de quotas de gaz à effet de serre, qui oblige à une réduction importante et continue des émissions.

La distribution de la chaleur

Les canalisations

Un réseau de chaleur fonctionne en circuit fermé : il comprend donc toujours au moins deux canalisations : l’une pour distribuer la chaleur vers les utilisateurs, l’autre pour le retour du fluide refroidi vers les installations de production. Les canalisations sont toujours isolées pour réduire au maximum les pertes thermiques.

Les sous-stations

Dans chaque bâtiment raccordé au réseau de chaleur, se trouve une sous-station qui abrite le poste de livraison, où l’eau chaude (ou la vapeur) transfère sa chaleur aux installations du bâtiment via un échangeur thermique. C’est dans la sous-station que le comptage de la chaleur livrée est effectué.
C’est également au niveau de la sous-station que l’on distingue le réseau « primaire » (qui relie la ou les installations de production au bâtiment) du réseau « secondaire » (qui distribue la chaleur dans un bâtiment ou groupe de bâtiments).

Le stockage thermique

Les réseaux de froid