Bois bûche, une filière qui développe la qualité

La bûche est à destination des particuliers, qui font leur bois ou qui l’achètent à des professionnels pour des usages de chauffage principal ou d’appoint. En termes de consommation d’énergie, c’est la plus ancienne et la plus développée.
Dans les prochaines années,  la consommation de bûches sera la même qu’aujourd’hui mais le nombre d’utilisateurs qui l’utiliseront sera plus important. C’est actuellement 60% du bois énergie consommé en Rhône-Alpes.

Bonnes pratiques à prendre en compte au quotidien

1. Brûler du bois sec : Brûler des bûches humides, c’est perdre de l’argent et en plus ça pollue. La bûche va d’abord utiliser la chaleur pour faire évaporer son eau et produire trop de fumées.

Le bon plan gagnant :

  • Acheter du bois sec à moins de 20% d’humidité et le stocker à l’abri. 
  • Acheter du bois vert (ndlr : acheté vert ou produit par vos soins), il lui faudra un an et demi de séchage naturel (abrité et ventilé), une fois coupé à longueur de foyer et fendu.

2. Demander des garanties à son vendeur pour ne pas acheter de l’eau

Le bon plan gagnant : lui demander de mesurer l’humidité et de fournir une facture détaillée. Certains vendeurs sont labellisés Rhône-Alpes Bois Bûche, ce qui couvre ces engagements.

3. Ne pas brûler n’importe quoi, qui contient du bois : les colles, vernis, peinture libèrent des substances toxiques dangereuses pour les poumons et qui attaquent le foyer et le conduit de fumées.

Le bon plan gagnant : apporter ces déchets à la déchetterie, on pourra les utiliser autrement.

4. Allumer son feu par le haut

Bien gérer son appareil de chauffage

1. S’intéresser aux performances du matériel : quelle part chauffera l’habitation et quelle part chauffera les oiseaux ? Avec un mauvais rendement de l’appareil de chauffage, on utilise plus de bois pour se chauffer et donc on perd de l’argent.

Le bon plan gagnant : demander le rendement des appareils et les comparer

2. S’intéresser au label de l’appareil : il garantit une combustion améliorée pour son bénéfice et sa santé

Le bon plan gagnant : De plus en plus d’appareils sont labellisés flamme verte, exiger au moins 4 étoiles, des appareils existent déjà en 5*

3. Entretenir son  matériel : sinon il s’encrasse, il surconsomme, brûle moins bien et donc pollue et me coûte plus cher.

Le bon plan gagnant : un petit nettoyage régulier et rapide libère des grosses corvées de décrassage, ne pas oublier de ramoner son installation

4. Dimensionner son appareil au mieux et s’assurer que son installateur connait son métier : un appareil surdimensionné fonctionne au ralenti et c’est là qu’il émet des fumées

Le bon plan gagnant :demander à son installateur une étude, des garanties et ses agréments comme une labellisation Qualit Enr ou Qualibois

Pendant l'été

1. Anticiper et ne pas attendre la dernière minute quand on n’a plus de bois, en hiver si tout le monde commande au même moment, on risque d’attendre un peu.

Le bon plan gagnant : commander son bois en été, les routes sont accessibles et les prix les plus bas.

2. Prévoir le stockage de son bois, s’il reprend de l’humidité, on  perd de l’argent, La combustion du bois va d’abord utiliser la chaleur pour faire évaporer l'eau avant de produire de la chaleur. La vapeur d'eau va produire trop de fumées.

Le bon plan gagnant : le stocker à l’abri dans un endroit sec et ventilé

3. Vérifier son installation

Le bon plan gagnant : entretenir son conduit de cheminée pour être en règle avec les assurances

4. Ne pas brûler de végétaux, papiers, cartons…. dans son jardin ou sa cour, c’est interdit ça nuit à l’environnement et à la santé bien plus que de prendre sa voiture.

Le bon plan gagnant : apporter ces déchets à la déchetterie, ils seront valorisés.

Rhône-Alpes Bois bûche et France Bois bûche

©Auvergne-Rhône-Alpes Energie environnement

Des professionnels de la filière bois bûche sont regroupés au sein d'une association qui défend la qualité des bûches et des installations pour une combustion complète et peu émettrice de particules

Les contacter et en savoir plus

Trouver un professionnel

La qualité pour les appareils "flamme verte"

Une labellisation des appareil existe, il s'agit du label flamme verte qui garantie la qualité de la combustion et donc la rentabilité de l'appareil.

Plus le nombre d'étoiles est élevé plus ils sont performants : aujourd'hui des appareils 5 * sont disponibles sur le marché.

Des installateurs qualifiés

Un installateur peut apporter une qualification en étant labellisé Qualibat.

 

Mise à jour : janvier 2017