Qu'est-ce que la méthanisation ?

Principe de la méthanisation

Vue de l'intérieur d'un digesteur

La méthanisation est un procédé biologique naturel permettant de valoriser de la biomasse (matières organiques). Chargées dans un digesteur – chauffées et brassées en l’absence d’oxygène – ces matières produisent une énergie renouvelable, le biogaz et un fertilisant, le digestat.

Le biogaz est un gaz constitué majoritairement de méthane (CH4), gaz à fort pouvoir de réchauffement climatique, de dioxyde de carbone (CO2) et d’autres gaz en trace. La valorisation du biogaz permet d’éviter l’utilisation d’énergie fossile et de réduire les émissions de méthane dans l’atmosphère.

Sur les projets de méthanisation, l’approvisionnement est fondamental puisque le choix des matières organiques – chacune ayant un potentiel méthanogène, une dégradabilité et des caractéristiques spécifiques – détermine la production de biogaz, le dimensionnement des équipements et la rentabilité du site. Différentes techniques permettent de valoriser les nombreuses matières organiques présentes sur nos territoires. Des déchets verts aux boues de station d’épuration en passant pas les effluents agricoles, les possibilités sont nombreuses permettant une alternative écologique aux filières classiques de traitement de déchet

Ce biogaz est employé dans des applications techniques : pour la production combinée d’électricité et de chaleur par cogénération, par combustion ou par injection dans les réseaux de gaz naturel existants après épuration.

Selon l’origine de la biomasse, la maitrise d’ouvrage sera differente.

Qu'est-ce que le biométhane ?

Pour produire du biométhane, il faut produire du biogaz à partir de la fermentation de matière organique comme des boues de station d’épuration, la fraction fermentescible des ordures ménagères, des effluents et sous-produits agricoles (lisier, fumier, résidus de cultures, cultures entre deux cultures principales), des déchets d’industries agro-alimentaires.

Le biogaz contient du méthane mais aussi d’autres gaz dont du CO2. Il doit être épuré pour séparer le CO2 et les autres composés et ne garder que le méthane qui a alors des qualités similaires à celles du gaz naturel.

Une fois la qualité attestée, il est injecté dans le réseau de gaz naturel après compression à la pression du réseau (de quelques bars à plusieurs dizaines de bars).

Pour produire le biométhane, le producteur bénéficie d’un tarif d’achat plus avantageux que le marché du gaz naturel. Il vend sa production à un fournisseur de gaz.

"Comprendre le biométhane en 4 minutes" (GRDF). Destiné au grand public

Découvrez ce film pédagogique sur le biométhane, réalisé par Romain, Youtuber et animateur de l’émission « C'est pas compliqué si c'est bien expliqué » et personnage de la webserie la-KOLOK.com, avec son voisin Sacha.