La digestion anaérobie

Principe de la méthanisation

Vue de l'intérieur d'un digesteur
Vue de l'intérieur d'un digesteur

La méthanisation est un procédé biologique naturel permettant de valoriser de la biomasse (matières organiques). Chargées dans un digesteur – chauffées et brassées en l’absence d’oxygène – ces matières produisent une énergie renouvelable, le biogaz et un fertilisant, le digestat.

Le biogaz est un gaz constitué majoritairement de méthane (CH4), gaz à fort pouvoir de réchauffement climatique, de dioxyde de carbone (CO2) et d’autres gaz en trace. La valorisation du biogaz permet d’éviter l’utilisation d’énergie fossile et de réduire les émissions de méthane dans l’atmosphère.

Sur les projets de méthanisation, l’approvisionnement est fondamental puisque le choix des matières organiques – chacune ayant un potentiel méthanogène, une dégradabilité et des caractéristiques spécifiques – détermine la production de biogaz, le dimensionnement des équipements et la rentabilité du site. Différentes techniques permettent de valoriser les nombreuses matières organiques présentes sur nos territoires. Des déchets verts aux boues de station d’épuration en passant pas les effluents agricoles, les possibilités sont nombreuses permettant une alternative écologique aux filières classiques de traitement de déchet

Ce biogaz est employé dans des applications techniques : pour la production combinée d’électricité et de chaleur par cogénération, par combustion ou par injection dans les réseaux de gaz naturel existants après épuration.

Selon l’origine de la biomasse, la maitrise d’ouvrage sera differente.

 

Les technologies de digestion

En fonction des matières organiques à digérer, différentes technologies de digestion existent :

Atouts de la méthanisation :

La méthanisation est :

  • une solution alternative et écologique de traitement de déchets.
  • une solution performante pour la désodorisation des effluents,
  • participe à la protection de l’environnement en évitant l’émanation de méthane
  • développe une activité complémentaire qui génère de nouveaux revenus pour le maitre d’ouvrage,
  • un enjeux territoriaux au travers d’activités de proximités permettant par exemple de développer un réseau de chaleur pour alimenter le voisinage.

La méthanisation et les Gaz à Effet des Serre

Les matières digérées pour produire du biogaz sont des matières organiques d'origine végétales ou animales et sont donc 100% biodégradables.

La méthanisation s'inscrit dans un cycle court du CO2, de quelques semaines à quelques années.

La réaction de digestion anaérobie n'a aucun effet direct sur l'effet de serre si la réaction est contrôlée.

 

Sur une installation de méthanisation, le bilan Gaz à Effet De Serre global, est toujours largement négatif. Les unités de méthanisation sont des puits à carbone qui permettent de réduire les gaz à effet de serre. Le bilan GES inclue :

  • la substitution à un traitement de référence pour les déchets. La méthanisation permet de capter le méthane qui s'échapperait naturellement avec d'autres traitements
  • la valorisation du biogaz qui permet de produire de l'énergie renouvelable
  • la valorisation du digestat qui permet de produire un engrais en remplacement d'engrais pétrochimiques
  • les émissions de CO2 liées au fonctionnement de l'installation
  • les émissions de CO2 liées aux transports (digestat et matières entrantes)

 


 (Mise à jour : Juillet 2017)