Le biométhane

Qu'est ce que le biométhane ?

Pour produire du biométhane, il faut d’abord produire du biogaz à partir de la fermentation de matière organique comme des boues de station d’épuration, la fraction fermentescible des ordures ménagères, des effluents et sous-produits agricoles (lisier, fumier, résidus de cultures, cultures entre deux cultures principales), des déchets d’industries agro-alimentaires.
Le biogaz contient du méthane mais aussi d’autres gaz dont du CO2. Il doit être épuré pour séparer le CO2 et les autres composés et ne garder que le méthane qui a alors des qualités similaires à celles du gaz naturel.
Une fois la qualité attestée, il est injecté dans le réseau de gaz naturel après compression à la pression du réseau (de quelques bars à plusieurs dizaines de bars).
Pour produire le biométhane, le producteur bénéficie d’un tarif d’achat plus avantageux que le marché du gaz naturel. Il vend sa production à un fournisseur de gaz.

Le biométhane en 2016

Le SER (syndicat des énergies renouvelables) avec des opérateurs gaziers ont publié le panorama du gaz renouvelable 2016 qui concerne le biométhane.

On y trouve notamment des chiffres clés, la caractérisation du parc et les perspectives de croissance.

En savoir + :

Produire du biométhane

Injecter le biométhane dans un réseau de gaz naturel

Rendez-vous sur le site national injectionbiométhane.fr pour :

  • Connaître les démarches à entreprendre ;
  • Prendre contact avec votre interlocuteur local soit chez GRDF, GRTgaz ou un autre distributeur de gaz, pour évaluer la faisabilité du raccordement au réseau ;
  • Trouver un acheteur de votre biométhane qui vous achètera votre production.

Le biométhane porté et la collecte de biométhane à la ferme

En France, la méthanisation s'oriente de façon croissante vers l'injection de biométhane dans les réseaux de gaz. Cependant cette filière de valorisation est freinée par l'éloignement entre de nombreux bassins de gisements agricoles et des réseaux de gaz de capacité adaptée. Pour pallier cette contrainte, délocaliser un point d'injection d'une ou plusieurs unités de méthanisation, et donc réaliser une injection portée, peut être une solution pour développer l'injection de biométhane.

Une étude de l'ADEME a décortiqué les cas possibles et les aménagements réglementaires souhaitables.

Plusieurs initiatives sont en cours en France pour permettre à un site de production d'aller injecter le biométhane en utilisant un camion pour le transport du gaz de l'unité vers le point d'injection.

Aujourd'hui,  la collecte de différentes productions dans plusieurs fermes, par un camion, vers un point d'injection n'est pas rentable du fait des mécanismes de soutien en vigueur.

Vendre du biométhane carburant à la ferme

RAEE a réalisé un guide, résultat du travail d'une étudiante accompagnée par divers experts qui ont contribué à leur niveau, à la finesse et justesse de l’information délivrée.
Il s’adresse aux porteurs et aux accompagnateurs de projets agricoles.
Il a pour objectif de mettre à plat, de manière pédagogique, l’état de l’art de l’installation d’une station-service à la ferme. Il n’est pas exhaustif et a pour objectif de fixer les premiers éléments sur la thématique, tout en alertant sur des points critiques repérés à cette occasion.

Acheter du biométhane carburant à la pompe

Achat de biométhane par une collectivité : l'exemple de Bourg-en-Bresse Agglomération

Le groupement de commandes des communes volontaires de Bourg-en-Bresse Agglomération, géré par la Ville de Bourg-en-Bresse, a réussi à acheter du biométhane dans son marché de fourniture/approvisionnement de gaz 2015. Le marché avait la possibilité d’avoir une variante incluant du biométhane jusqu’à 3%.

Le fournisseur de gaz retenu assure à la collectivité que dans ses achats figurent 3% de biométhane avec les certificats de garantie d’origine. Les volumes de biométhane représentent 375 MWh par an. Concernant les coûts, il y a une majoration de l'offre de 1% par rapport à une offre 100% fossile, mais le coût du marché était inférieur de 20% par rapport à une offre régulée.

Contacts

  • Sophie COLLET - Service Patrimoine Bâti, secteur énergie et contrats, Ville de Bourg en Bresse, 
  • Carole BERTRAND - Responsable Pôle climat énergie environnement et développement durable, Agglomération de Bourg-en-Bresse

 (Mise à jour : Mars 2017)