Analyse des flux de la filière biogaz

La filière biogaz est en plein développement dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, tant dans les milieux agricoles que dans le traitement des déchets. Le développement de la cogénération, valorisation traditionnelle du biogaz, continue son essor. Parallèlement, d’autres débouchés apparaissent comme l’injection sur le réseau de gaz naturel ou la transformation du biogaz en carburant. Afin d’appréhender le niveau et les capacités de développement de la filière dans la région, Auvergne-Rhône-Alpes Énergie Environnement (AURA-EE) modélise les flux énergétiques de cette filière.

Deux diagrammes de Sankey des flux énergétiques de la filière biogaz à l’échelle régionale sont réalisés. L’un concerne uniquement les installations en service fin 2016, l’autre intègre également les flux des installations en cours de développement.

Voici quelques éléments pour comprendre la lecture de ces diagrammes. Nous donnons ici deux exemples sur le Sankey des installations en service :

  • Les déchets ménagers sont utilisés principalement dans les méthaniseurs des unités de cogénération (342,9 GWh), mais aussi dans les méthaniseurs des chaudières (27,2 GWh) et ceux des torchères (17,4 GWh).
  • Les unités de cogénération utilisent 492 GWh de biogaz. Elles valorisent 184,7 GWh d’électricité et 153,5 GWh de chaleur. 46,3 GWh de chaleur est également utilisé %) pour chauffer les installations de méthanisation (autoconsommation). Enfin, les pertes de ces installations sont de 107,5 GWh.